dimanche 11 janvier 2009

Temple Yasukuni - Entre amnésie et mensonge


Personne n'avait vraiment entendu parler du Temple Yasukuni jusqu'à ce que le Premier Ministre Koizumi y amènent son pelage grisâtre, engendrant une vague de protestation rageuse en Asie (tout particulièrement en Chine et en Corée). Le Temple recèle l'âme de plus de deux milions de soldats japonais morts pour la patrie, parmi lesquels un peu plus d'une douzaine de criminels de guerre bien connus en Asie du Nord-Est. Le Temple Yasukuni est donc dédié à l'histoire avec un petit H, celle que les petits Japonais apprennent à l'école; histoire révisioniste, fierté de petit coq sur le déclin, dont la culture interdit de faire amende honorable et de laver l'honneur d'un pays amnésique. Les Japonais ne sont pas friands d'histoire ni de politique. La plupart s'en fichent comme de leur première culotte, laissant le champ libre aux rats révisionnistes et aux cafards du Parti Libéral Démocrate (自由民主党 jiyuuminshutoo, ou 自民党, jimintou). Les seuls musées d'envergure consacrés à la Deuxième Guerre se trouvent au Yasukuni et à Hiroshima. Le musée du Yasukuni résume assez bien l'histoire officielle. Pour résumer la génèse de l'Ancien Testament nippon, le peuple Japonais (né il y a plus de 2400 ans) forme un peuple unique, descendant d'un autre primate. L'histoire japonaise se scinderait en deux parties: dans un premier temps, les Japonais vivent sur un île, se querellent de temps en temps et gagnent en puissance. La seule voie menant au bonheur se trouve dans l'isolationisme le plus total. La seconde phase de l'histoire de l'Archipel est initiée par l'arrivées des Occidentaux, qui frappent aux portes du Japon et obligent les Japonais (confinés sur leur île idyillique et vivant en harmonie) à délaisser leur existence paisible de peuple élu. Pour éviter de sombrer sous le joug des nations occidentales comme le reste de l'Asie, ils doivent se mesurer aux barbares poilus en important leur technologie. Le destin du peuple Japonais est comparable à celui du Peuple Noir. Le peuple japonais est opprimé. S'ils conquièrent la moitié de l'Asie, c'est pour la libérer. Si l'armée impériale pille, viole, massacre des enfants, font des expériences scientifique sur des détenus, forcent des femmes à se prostituer, c'est pour donner aux peuples asiatiques leur droit inaliénable à disposer d'eux-mêmes. La dernière partie du musée du Temple Yasukuni présente l'oeuvre de l'armée impériale comme un acte de rebellion anti-colonial: ces historiens comparent l'oeuvre du Grand Japon de l'époque aux révolutions menées par Ghandi (!), Ho Chi Minh ou encore Sukarno. Curieusement, Mao Zedong ne figure pas parmi les grands libérateurs de l'Asie...bon, il a combattu les Japonais, et ses troupes sont qualifées de terroristes. La Guerre Sino-Japonaise n'a pas la dignité nécessaire à être appelée "guerre". La salle consacrée au conflit précise que les deux parties n'ont jamais échangés de déclaration de guerre en bonne et due forme; les partisans de Mao sont donc des terroristes, qui ont eux-mêmes poussés leur pays vers une répression sanglante. Le massacre de Nankin n'a bien évidemment pas eu lieu; il n'est pas fait mention de l'Unité 731 (731 部隊, nana-san-ichi butai, dont l'oeuvre est semblable à celle du Dr. Mengele). Les historiens et politiciens japonais ne sont certainement pas amnésiques, mais des menteurs de la pire espèce.

Pour exposer le point de vue du Tengu de manière très concrète: je n'aimerais pas qu'on brûle ma maison, viole ma femme, tue mes enfants, et qu'on prétende par la suite que c'est de ma faute.

Les Japonais, et en particulier leur classe politique, ne feront jamais amende honorable pour trois raisons:

-Nihonjinron, ensemble de textes et de croyances dans le caractère unique et divin de la race japonaise. Les Japonais, étant par essence supérieur à leurs voisins, n'ont pas à s'excuser. Point final. Le racisme des Japonais, en particulier à l'égard de Chinois et des Coréens, et leur volonté isolationiste rendent impossible tout dialogue et toute remise en question.

-Proximité des leaders poilitiques avec les événements en cause. Les plus éminents politiciens du Parti Libéral Démocratique sont liés par le sang aux criminels de guerre et/ou aux capitaines d'industrie qui ont exploité et pillé l'Asie.

-Hiroshima et Nagasaki. Les Japonais pensent avoir payé; le largage de bombes bombes H, étant un crime si abominable, n'est rien comparé aux 10 millions de morts en Chine, des millions d'autres en Asie, des massacres et de l'exploitation des prisonniers de guerre (parmi lesquels des Occidentaux).

Le Tengu était très en colère après avoir visité le Yasukuni. Les Japonais, dans leur majorité, ne sont pas de sinistres révisionnistes : ils se fichent éperduement de leur propre histoire. Cependant l'avenir est sombre: les tensions en Asie du Nord-Est ont tendance à exacerber les nationalismes des uns et des autres. Le Temple Yasukuni a tout de même fait l'objet d'un tabou pendant les décennies d'après-guerre. Mais, mais...mais...l'embargo du Ministère de l'éducation sur les visites du Yasukuni a été levé il y a quelques semaines par les autorités locales de la Préfecture de Saitama, afin de (je cite) "découvrir la culture japonaise ". L'industrie du révisionnisme a les moyens de changer le pays pour le pire. Les fachos sont dans les starting blocks, ne manque plus que de modifier quelques lois. Le peuple de Wa (和), peuple élu, descendant du Yamato, s est perdu momentanément. Il ne manquera pas de retrouver sa splendeur originelle...

4 commentaires:

  1. Erreur: le PLD, c'est le jiminto pas le minshuto.

    RépondreSupprimer
  2. @sakana
    oups, boulette d'insomniaque, 自民党...

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Article lamentable suintant l'américanisme primaire et l'idéologie basique du gauchiste attardé. Hiroshima n'est cité que comme un détail presque insignifiant, et vous raillez les révisionnistes ? Vous ne manquez pas d'air !
    Oui, l’Asie a été colonisée violemment par les Occidentaux, que cette vérité vous plaise ou non, et les japonais ont cherché à rendre l'Asie aux asiatiques. Vos "millions" de morts en Chine et en Asie sont pure affabulation : pourquoi ne pas évoquer des milliards pendant que vous y êtes ? Article mensonger définitivement malhonnête.

    RépondreSupprimer